Origine des Claquettes

Les claquettes ont vu le jour dans le quartier des Five Points à New York dans les années 1830. L’origine des claquettes est un mélange de la danse africaine avec la gigue irlandaise. Des danseurs immigrants de groupes ethniques et culturels différents se rencontraient au cours de compétitions de danse et confrontaient leurs techniques.

Au XIXème siècle, les émigrants européens et surtout les irlandais, dansaient avec des sabots (Clogg dance). Afin de ne pas perdre l’intérêt rythmique porté par les sabots, les chaussures furent adaptées avec des morceaux de bois (split clogs) qui furent peu à peu remplacés par des plaques de fer vers le milieu des années 1920. Certains mettaient des capsules de bouteilles. Aujourd’hui les plaques sont en aluminium.

Les claquettes se répandent aux États-Unis à partir des années 1900 où elles constituent la partie dansée des vaudevilles à Broadway.

L’apparition du jazz dans les années 1920 les met au premier plan, car le rythme de celui-ci s’adapte naturellement aux claquettes.

À partir des années 1930, les claquettes font leur apparition au cinéma où elles connaissent leur apogée dans les années 1950 grâce notamment Fred Astaire et Gene Kelly.

Aujourd’hui les claquettes se renouvèlent avec des danseurs tels que Gregory Hines, Savion Glover Jason Samuel Smith ou Dein Perry avec les Tap Dogs.

« The Tap Dance Day » (la journée des claquettes) est fêté aux États-Unis le 25 mai depuis 1989.

Le son caractéristique des claquettes vient des fers fixés sous les pointes et les talons des chaussures. De ce fait, le danseur est également un percussioniste.

Dans les claquettes, les postures, les déplacements et le travail de tout le corps sont aussi importants que le travail des fers.

Crédits : www.ultradanse.com / www.taptime.fr / www.offjazz.com

Sur le site de « Claquettes, Jazz & Cie » vous pourrez lire la très belle histoire des claquettes…. 
http://www.claquetteslarochelle.fr/pages/une-histoire-de-claquettes.html